DIRECT. Crise de l'élevage : un conseil des ministres européens de l'Agriculture aura lieu en septembre

La décision a été annoncée après que le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll s'est entretenu avec plusieurs de ses homologues européens.

Des éleveurs protestent sur l\'autoroute A6 à Lyon (Rhône) le 22 juillet 2015.
Des éleveurs protestent sur l'autoroute A6 à Lyon (Rhône) le 22 juillet 2015. (RICHARD ORTIZ / CITIZENSIDE.COM / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a obtenu, jeudi 23 juillet, la convocation d'un conseil des ministres européens de l'Agriculture en septembre sur la crise de l'élevage. "La plupart des pays connaissent une situation de tension sur le lait", a ajouté le ministère, après que Stéphane Le Foll s'est entretenu avec plusieurs de ses homologues européens.

En parallèle, les éleveurs annoncent petit à petit, la levée de certains blocages. Tandis que d'autres ont été mis en place, et que certains éleveurs multiplient les actions.

Les barrages en Seine-Maritime déjà levés. "La circulation a repris normalement mais le nettoyage de la chaussée est en cours", précise la préfecture de Seine-Maritime. Le déblocage des ponts suspendus de Normandie, de Tancarville et de Brotonne, qui permettent de traverser la Seine entre Rouen et la mer, a été confirmé par les syndicats agricoles.

Les barrages levés autour de Lyon (Rhône), vers 16 heures. Les agriculteurs vont converger ensuite vers le quartier de la Confluence, au centre-ville, pour un "meeting" en fin d'après-midi avec le président de la FNSEA. Xavier Beulin est attendu entre 17h30 et 18 heures. Il y aura une prise de parole et ensuite tout le monde devrait rentrer chez soi, selon deux sources de la FNSEA à Lyon et Paris.

Toujours des barrages au Mont Saint-Michel. Des deux routes qui donnent accès à ce site touristique, l'un des plus visités de France, la RD275, en provenance d'Avranches, est bloquée par une demi-douzaine de tracteurs, tandis que la RD976, en provenance de Pontorson, fait l'objet d'un barrage filtrant qui permet aux automobilistes de gagner le parking après une attente.

Hollande fait pression sur la grande distribution, les abatteurs et les transformateurs. La grande distribution doit produire "l'effort indispensable" et les abatteurs et les transformateurs doivent "rendre des comptes" pour aboutir à une hausse des prix de la viande et du lait, a prévenu François Hollande, à Dijon (Côte-d'Or), où il a défendu face à des responsables agricoles le plan d'urgence d'aide aux éleveurs.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #AGRICULTEURS

23h34 : Les éleveurs, qui bloquaient le pont de Morlaix dans le Finistère, annoncent la levée des barrages dressés depuis trois jours, les derniers dans le grand ouest. "Il faut que les agriculteurs se reposent et en plus, il y a du travail sur les exploitations", a justifié Sébastien Louzaouen, le président des Jeunes agriculteurs du Finistère.

19h00 : Les barrages à Lyon (Rhône) vont être levés, indique Benoît Gadrey, journaliste pour France 2. La FNSEA a appelé à stopper les blocages. Les tracteurs ont commencé, vers 15 heures, à prendre la direction du centre-ville pour un meeting organisé par Xavier Beulin, le président du syndicat agricole.

19h01 : Pour répondre à la colère des éleveurs, Manuel Valls a annoncé, aujourd'hui, que le gouvernement avait "décidé de généraliser, dans les restaurations collectives d'Etat, l'approvisionnement local". Une bonne idée ? Francetv info a interrogé la députée écologiste Brigitte Allain, auteure d'un rapport sur le sujet. Interview.

17h57 : La France a demandé et obtenu un conseil des ministres européen de l'Agriculture en septembre, annonce le ministère.

17h07 : Dans ses boucheries, à Menton (Alpes-Maritimes), François Ribéri vend directement la viande qu'il produit à la ferme à des prix raisonnables. Reportage de France 3.

(FRANCE 3)

16h57 : François Hollande souhaite développer le recours au circuit court "pour toutes les cantines qui dépendent de l'Etat". A Loon-Plage, dans le Nord, le responsable de la restauration réalise déjà "la moitié de ses achats en circuit court, dans un rayon de moins de 50 kilomètres". Il raconte son expérience à francetv info.




(FRANCE 3 NORD-PAS-DE-CALAIS)

15h26 : Faisons le point sur les barrages levés cet après-midi :

A Lyon, les tracteurs ont commencé vers 15 heures à prendre la direction du centre-ville pour un meeting prévu vers 17h30.

• Les blocages sont levés sur les trois grands ponts enjambant la Seine : Tancarville, Normandie et Brotonne.

15h05 : Les barrages sont levés autour de Lyon (Rhône), mais c'est le centre de la ville qui risque maintenant d'être encombré. Les éleveurs vont se regrouper dans le quartier de la Confluence, au cœur de l'agglomération.

14h55 : Les automobilistes vont pouvoir à nouveau emprunter les ponts de Tancarville, Normandie et Brotonne. Les barrages sont progressivement levés, annonce la préfecture de Seine-Maritime.

14h25 : D'ici une heure, tous les éleveurs et agriculteurs qui bloquent les autoroutes de l'agglomération lyonnaise vont lever les barrages puis se regrouper dans le quartier de la Confluence, au centre de Lyon (Rhône), selon le correspondant de France 2 Benoît Gadrey. Ils se réunissent pour attendre Xavier Beulin, le président de la FNSEA.

14h25 : Les blocages autour de Lyon (Rhône) seront levés avant 16 heures.

13h54 : C'est la dernière mesure du plan d'urgence pour les éleveurs. Le gouvernement entend renforcer "la protection des élevages ovins contre le loup"en lui faisant perdre son statut d'"espèce strictement protégée". L'annonce scandalise les écologistes. Explications.




(MAXPPP)

13h44 : Privilégier "l'approvisionnement local" en viande dans les restaurations collectives d'Etat, c'est le mot d'ordre de l'exécutif pour tenter d'apaiser les éleveurs en colère. Après Manuel Valls plus tôt dans la journée, François Hollande a détaillé cette proposition.

13h39 : Le gouvernement a annoncé qu'il allait généraliser "l'approvisionnement local" dans les restaurations collectives d'Etat. Où en est le made in France dans les cantines ? Francetv info dresse un état des lieux.




(MAXPPP)

13h26 : Un camion transportant des carcasses de bœuf en provenance d'Allemagne, destiné au numéro un français de la viande, Bigard, a été intercepté "sans violence" ce matin par les éleveurs en Franche-Comté, selon la FNSEA. Le camion doit être escorté par les éleveurs vers la Sous-Préfecture de Montbéliard et ses clés remises "symboliquement" aux autorités.

13h21 : Circulation difficile sur l'A7 pour aller à Lyon (au niveau de Chasse-sur-Rhône, près de Vienne)

13h21 : Les entrées Nord, Sud et Est de Lyon sont bloquées, soit les autoroutes A6, A7 et A42. Quelque 800 éleveurs et 400 tracteurs freinent l'entrée dans la deuxième plus grande agglomération de France, selon les représentants locaux de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs (JA). Un de nos internautes en témoigne, dans les commentaires.

12h51 : @anonyme : Impossible ! Le pont de Tancarville est toujours bloqué. Aux alentours, des barrages filtrants sont aussi toujours en place sur le pont de Normandie et celui de Brotonne, sur la Seine, en aval de Rouen.

12h44 : Je voulais savoir si nous pouvons passer sur le pont de Tancarville ou pas. Je soutiens leur mouvement de tout coeur.

12h32 : Regardez-vous la provenance de la viande que vous achetez ? C'est la question du jour du Grand Soir 3. Votez et commentez, dans notre article.

12h18 : Face à la crise que traverse l'agriculture, le conseil départemental de Mayenne s'engage pour que les produits servis dans les collèges soient "à 100%" d'origine française. En accord avec l'Etat, le conseil départemental "engagera dès la rentrée prochaine un plan de grande ampleur visant à structurer une démarche d'achat collectif pour les restaurants scolaires".

11h08 : Les blocages des accès à Lyon vont ils durer toute la journée ?

11h08 : Je dois aller demain à Lyon pour une chimiothérapie. Mais si l'accès est bloqué par les agriculteurs, je ne pourrai pas avoir ma cure. Même les VSL son bloqués. C'est scandaleux et contreproductif. Je comprends leur colère, mais une nouvelle fois la cible n'est pas la bonne. Qu'ils bloquent les grandes surfaces !

11h09 : @loustic du 29 Selon nos confrères de France 3 Basse-Normandie, des éleveurs qui ne se sont pas revendiqués de syndicats précis ont bloqué les deux départementales qui permettent l'accès au site touristique. En revanche, il semblerait qu'il soit possible de circuler sur le pont de Normandie, selon une journaliste de Ouest-France.

11h04 : Nouveau blocage au Mont-Saint-Michel ?

10h38 : "Il y a encore dans les cantines deux tiers des approvisionnements qui ne viennent pas de France." Ainsi, François Hollande prône le développement du circuit court "pour toutes les cantines qui dépendent de l'Etat." "Les restaurations collectives, les cantines n'achètent pas assez nos produits. Nous allons agir pour que ça change", a-t-il ajouté.

10h35 : "Les abatteurs et les transformateurs doivent rendre des comptes sur ce qui est en cause dans la filière."

A Dijon, François Hollande revient sur le problème des prix à l'origine de la colère des agriculteurs.

10h19 : François Hollande rencontre en ce moment des agriculteurs à Dijon (Côte-d'Or). Il devrait prendre la parole d'ici quelques minutes.

10h02 : Mon mari est asphyxié par les charges, a réduit son salaire de moitié là il vient de perdre un chantier car tout est bloqué ! Faite barrage devant l'Élysée ! le RSI va pas nous faire de cadeau.

10h01 : C'est dans les supermarchés et dans les usines à viande qu'il faut bloquer ou casser mais pas bloquer les innocents sur les routes !

10h01 : Dans les commentaires, certains d'entre vous n'approuvent pas ce mode d'action.

10h10 : . Où se trouvent les barrages routiers des agriculteurs ? Voici un point sur les zones à éviter si vous êtes automobiliste.

• Bourgogne et Rhône-Alpes. Les trois principaux points d'entrée au nord, au sud et à l'est de Lyon sont bloqués sur les autoroutes A6 (à l'entrée de Nevers), A7 et A42, avec plus de 300 tracteurs engagés. A Lyon, le tunnel de Fourvière est fermé. Bison futé a mis en place des déviations aux portes de la ville.

• Auvergne. Dans l'Allier, la RN79 est coupée à Montmarault, et en Haute-Loire, l'autoroute A75 est bloquée au niveau de Lempdes tandis qu'un barrage filtrant perturbe la circulation sur la RN88. La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme ont appelé à bloquer cinq ronds-points aux entrées de Clermont-Ferrand jeudi matin.

• Limousin et Poitou-Charentes. Dans la Vienne, des barrages filtrants sont en place sur les nationales 10, 147 et 149. En Charente-Maritime, un barrage filtrant est maintenu sur le pont d'accès à l'Ile d'Oléron.

• Bretagne. Dans le Finistère, des blocages perdurent au nord de Quimper et sur la RN12 autour de Morlaix et Landerneau.

• Normandie. Le pont de Tancarville reste bloqué et des barrages filtrants sont en place sur le pont de Normandie et celui de Brotonne.

09h34 : Il existe en effet des freins juridiques à l'objectif d'atteindre 40% de produits de proximité dans la restauration collective d'ici 2017. Début juillet, l'Association des maires de France déplorait que la "volonté constante" des élus de "faire appel aux produits locaux ou nationaux" se heurte "aux principes de non-discrimination et d'égal accès à la commande publique, indéniables freins juridiques qui rendent illégale la préférence locale ou nationale dans les marchés de denrées alimentaires".

Dès que nous aurons plus de précisions sur l'application concrète de la mesure annoncée par le Premier ministre pour contourner cet obstacle, nous vous en informerons. En attendant, voici notre article.

09h27 : Comment monsieur Valls compte favoriser l'approvisionnement local pour la restauration collective d'État étant donné que le droit des marchés publics interdit d'utiliser ce type de critères ?

09h09 : François Hollande est attendu de pied ferme à Dijon (Côte-d'Or). La rencontre avec les éleveurs se fera à huis clos, indiquent des journalistes sur place.

08h40 : Alors que de nouveaux barrages bloquent certains axes ce matin, et notamment ceux des vacances, Manuel Valls prévient les éleveurs : "La colère ne permet pas tout." Le Premier ministre était sur RTL.


(RTL)

08h40 : Cette déclaration du président de la FNSEA survient alors que Manuel Valls a dit espérer la levée des blocages, menés par les agriculteurs en colère depuis maintenant 4 jours. A l'avant-veille d'un week-end de départs en vacances, "il ne faut pas pénaliser le pays", a ajouté le Premier ministre, tout en disant comprendre la "détresse" et le "désespoir" d'éleveurs "pris à la gorge".

08h32 : De nouveaux mouvements sont à prévoir "dans les deux ou trois jours qui viennent", annonce Xavier Beulin, président de la FNSEA.

08h18 : A Lyon (Rhône), 300 tracteurs bloquent toujours la ville ce matin. Pour ces éleveurs, les 600 millions d'euros d'aide promis par les gouvernement ne suffisent pas.

( Stéphanie Depierre, Benoît Gadrey, T. Simonet, T. Dorseuil / FRANCE 2)

08h01 : Manuel Valls annonce la généralisation de "l'approvisionnement local" dans les restaurations collectives d'Etat, sur RTL.

08h07 : "Il fallait répondre de manière urgente à la crise actuelle (...). Mais dans le plan, il y a des mesures de moyen et long termes, pour développer les débouchés, (...) encourager le renouvelable", liste le Premier ministre.

"Oui, il faut construire l'avenir à long terme", explique Manuel Valls, se félicitant que le "dialogue" ait été "rétabli avec le monde paysan".

07h53 : "La colère ne permet pas tout et j'espère que ces barrages vont être levés."




Manuel Valls condamne "la casse et la violence.""Ce que j'attends des éleveurs, c'est qu'ils entendent ce que le gouvernement a mis sur la place", poursuit le Premier ministre, martelant que seul le dialogue entre les différents acteurs pourra aboutir à la hausse des prix réclamée par les agriculteurs.

07h50 : "Il faut que chacun, abatteurs et industriels prennent leurs responsabilités", explique Manuel Valls. Le Premier ministre est l'invité de RTL. Il revient sur la nécessité de rassembler tous les professionnels du secteur agricole.


07h26 : "Ils bloquent Lyon". La une du Progrès revient sur la mobilisation des agriculteurs. Ce matin, de nombreuses routes sont fermés par les éleveurs en colère à proximité de la capitale de Rhône-Alpes.




(LE PROGRES)