Découverte : un cabaret à la ferme

Dans le Tarn, un éleveur a décidé de se diversifier et de monter un cabaret en pleine campagne pour sauver son exploitation de bovins. Une initiative originale, mais qui fonctionne.

FRANCE 3

Il fallait trouver une solution. Dernier éleveur de Garrigues (Tarn), David Caumette, malgré sa centaine de bovins, continuait de perdre de l'argent. Alors, il enfile plusieurs costumes différents au cours de sa journée. D'abord éleveur, il se lève aux aurores pour que les veaux tètent avant la sortie des vaches. Il vend ensuite sa viande sur les marchés et directement à sa ferme, réduisant les intermédiaires. Puis, le soir venu, il est le gérant d'un cabaret, en rase campagne.

Dix emplois créés

"On change trois fois de costume dans la journée, on change trois fois de métier, mais c'est pour une cause vraiment noble, sauver le dernier élevage de notre commune", explique-t-il. Dans les assiettes, des produits en grande partie locaux. Sur scène, des artistes qui viennent de la ville, mais qui ont su s'adapter à la campagne. Et dans la salle, remplie chaque week-end, des habitants de la région qui viennent notamment pour soutenir l'éleveur. David Caumette et sa femme ont créé dix emplois avec ce cabaret et ils gagnent enfin 2 000 € par mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le cabaret de l\'éleveur David Caumette, dans le Tarn.
Le cabaret de l'éleveur David Caumette, dans le Tarn. (FRANCE 3)