Crise du lait : les négociations échouent avec Lactalis, mais le blocage est levé

Les producteurs de lait et le groupe Lactalis n'ont pas réussi à se mettre d'accord.

France 2

Les agriculteurs démontent barnums, tentes et banderoles en plein milieu de la nuit, du 26 au 27 août. Vers une heure du matin, les manifestants ont dû déserter le rond-point qu'ils occupaient à quelques mètres d'un site de l'industriel Lactalis. Pour eux, la déception est grande. Après quatre jours de blocage et deux jours de négociations avec le groupe, c'est un nouvel échec. Aucun accord n'a été trouvé.

"Des miettes"

Les agriculteurs demandent 300 euros pour la tonne de lait quand Lactalis n'accepte de monter qu'à 280 euros. "Lactalis n'a rien voulu céder ou que des miettes à ces pauvres éleveurs qui aujourd'hui n'arrivent même pas à nourrir leur famille, mais engraissent leur patron de façon phénoménale" exprime, amer un homme. Ce matin, les traces du passage des agriculteurs ont disparu. Pour l'heure, aucune date de reprise des discussions n'a été évoquée, mais des actions sont prévues la semaine prochaine dans toute la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un mannequin qui symbolise les agriculteurs posé devant un tracteur, non loin du siège de Lactalis, à Changé, près de Laval (Mayenne), le 23 août 2016.
Un mannequin qui symbolise les agriculteurs posé devant un tracteur, non loin du siège de Lactalis, à Changé, près de Laval (Mayenne), le 23 août 2016. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)