Crise des éleveurs : une journée marathon pour le gouvernement

Le durcissement de la position des éleveurs aura poussé le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll à se rendre en Normandie.

FRANCE 2

9h00 ce mardi 21 juillet, à peine arrivé au sommet sur le climat, François Hollande ne se fait pas longtemps prier pour répondre aux journalistes. Il a un message urgent à faire passer aux éleveurs : "Demain, le conseil des ministres prendra des décisions. J'ai demandé, qu'au-delà de la question de la distribution et des prix, il puisse y avoir un plan d'urgence pour les éleveurs français et les producteurs de lait". Objectif : éviter que la colère se répande.

Volonté d'apaisement

A 11h00, c'est Manuel Valls qui enchaîne, il accuse l'opposition : "Les préoccupations des agriculteurs sur la PAC sont relatives à des décisions prises sous le quinquennat précédent".
Réaction immédiate : "On n'attend pas de Manuel Valls des déclarations de politique politicienne, on attend de lui des décisions" , assène Bruno Le Maire.

Le ministre de l'Agriculture accepte finalement d'aller à la rencontre des agricultures dans le calvados, il s'envole en hélicoptère, dans une volonté d'apaisement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Stéphane Le Foll, à l\'issue d\'une réunion à Matignon sur la crise qui touche les éleveurs français, mardi 21 juillet 2015, à Paris. 
Stéphane Le Foll, à l'issue d'une réunion à Matignon sur la crise qui touche les éleveurs français, mardi 21 juillet 2015, à Paris.  (THOMAS SAMSON / AFP)