Crise des éleveurs : les producteurs de lait face à Lactalis

Une quarantaine de professionnels de l'Orne se sont enchaînés aux grilles de la société leader du marché, qui propose des prix d'achat plus bas que ses concurrents.

France 3

C'est une action symbolique des producteurs de lait normands : dans la nuit du 3 au 4 août, une quarantaine d'entre eux se sont enchaînés aux grilles de la laiterie Lactalis à Domfront (Orne). En s'en prenant à l'un des plus gros groupes mondiaux du secteur du lait, les agriculteurs ont voulu une nouvelle fois montrer leur détresse, face à des prix trop bas et pas assez rémunérateurs.

1 centime par litre

Les éleveurs accusent en effet Lactalis de les payer à un prix le plus bas possible : un centime de moins par litre, que les laiteries concurrentes. Un moyen de s'imposer et de gagner des parts de marché dans les grandes et moyennes surfaces (GMS). Pour Anne-Marie Denis, de la FDSEA de l'Orne, "c'est une stratégie, et une façon pour eux d'avoir un produit à pas cher, qui leur permet après commercialement de revendre à la baisse auprès des GMS et des centrales".

Le JT
Les autres sujets du JT