Crise des éleveurs : les annonces de Valls ne rassurent pas les agriculteurs

Au lendemain des annonces du Premier ministre pour soutenir les professionnels de la filière agricole, ceux-ci ne sont pas optimistes. Exemple dans le Val d'Oise où France 3 a rencontré une exploitante.

France 3

Un petit veau est né à six heures ce matin dans la ferme de Nathalie Delahaye dans le Val d'Oise, mais son prix sur le marché est tellement bas qu'elle préfère ne pas le vendre. Même problème avec ses vaches laitières, qui ne lui rapportent rien en ce moment. Les promesses gouvernementales du 17 février, sept points de cotisation sociales en moins et un report de paiement, ne lui remonte pas le moral. "Quelles charges quand on n'a plus de revenus depuis plus d'un an ?", exprime-t-elle.

Pouvoir vivre de leur activité

Pour elle, cette mesure est un "pansement sur une jambe de bois" : "au mois de septembre, il nous a fait à peu près les mêmes propositions, et on n'a rien vu, pour une grande majorité d'entre nous. On ne rentrait pas dans les cases". Les éleveurs continuent d'expliquer qu'ils ne veulent pas d'aides, mais de pouvoir vivre de leur travail. En clair, que le prix du lait soit supérieur à son coût de production, et garanti sur plusieurs mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des éleveurs manifestent au Mans (Sarthe), le 21 janvier 2016. 
Des éleveurs manifestent au Mans (Sarthe), le 21 janvier 2016.  (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)