Cet article date de plus de cinq ans.

Crise des éleveurs : le cri d'alarme de la FNSEA

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Lambert
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Christiane Lambert, première vice-présidente de la FNSEA, est l'invitée du Grand Soir 3 ce mardi 2 février pour parler de la colère des agriculteurs.

Invitée du Grand Soir 3, Christiane Lambert "regrette que des citoyens soient gênés par ces manifestations, mais l'heure est grave, très grave. Le gouvernement n'a pas pris suffisamment la mesure de la crise, qui est économique, sociale et morale". Et la vice-présidente du premier syndicat agricole de France d'ajouter : "Tous les jours, de nouvelles règles s'imposent aux agriculteurs, qui sont coûteux, complexes voire inapplicables et dans le même temps les prix des produits sont très très bas".

Elle demande l'aide des Français

La vice-présidente de la FNSEA s'alarme : "Un producteur de porc perd 6 000 euros par semaine. Certains agriculteurs sont obligés de vendre leurs biens personnels. Il y a des drames familiaux. Et la grande distribution pourtant demande encore des baisses de prix. C'est insensé". Christiane Lambert "en appelle à tous, aux transformateurs, aux industries agroalimentaires, aux distributeurs et aux consommateurs. Nous souhaitons un étiquetage très concret de la viande produite en France pour que les consommateurs puissent, par leur acte d'achat, nous soutenir" et elle demande à François Hollande "l'organisation d'un sommet franco-allemand sur l'agriculture".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise des éleveurs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.