Crise des éleveurs : François Hollande met la pression sur les acteurs de la filière

Le chef de l'État en déplacement à Dijon s'est exprimé sur la crise des éleveurs. Une équipe de France 2 était sur place.

FRANCE 2

François Hollande était ce jeudi 23 juillet en déplacement à Dijon. Le chef de l'État a souligné la responsabilité de certains professionnels de la viande, en cette crise de l'élevage.
À 9 heures ce matin, à la préfecture de Côte-d'Or, François Hollande a justifié le plan d'urgence annoncé hier et a mis la pression sur tous les acteurs de la filière. "Nous devons agir sur ce qu'est le sujet, c'est-à-dire les prix. Nous voulons qu'il y ait non seulement la distribution qui fasse l'effort indispensable pour rémunérer les producteurs, mais également les abatteurs et les transformateurs, qui doivent rendre des comptes", a déclaré le Chef de l'État.

Dans l'attente de garanties fortes

Mais pour les éleveurs, le compte n'y est toujours pas. Le plan d'urgence ne les a pas convaincus et François Hollande, pas d'avantage. "Les blocages seront levés dès lors qu'il y aura des garanties. Que des garanties fortes seront apportées aux agriculteurs et aux éleveurs. Pour le moment, il y a des avancées, mais ce n'est pas suffisant", a confié Fabrice Faivre, président de la FDSEA Côte-d'Or.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande, le 23 juillet 2015 à Dijon (Côte-d\'Or).
François Hollande, le 23 juillet 2015 à Dijon (Côte-d'Or). (BERTRAND GUAY / AFP)