Crise de la filière porcine : une journée décisive pour les éleveurs

Maryse Burgot, en direct de l'Élysée fait le point sur la situation des éleveurs.

FRANCE 2

Ce lundi 17 août, pour la troisième fois consécutive, il n'y a toujours pas eu de cotation sur le marché au cadran de Plérin. Celui-ci doit permettre de fixer un prix national. Pour maintenir la pression, une conférence de presse a été organisée à Rennes (Ille-et-Vilaine) avec les représentants syndicaux. Cet après-midi, une table ronde est prévue au ministère de l'Agriculture. Tous les acteurs de la filière sont convoqués, notamment la Cooperl et Bigard, qui bloquent les ventes depuis une semaine. L'appel au calme pourrait voler en éclats si elle ne semble pas concluante pour les éleveurs.
À midi, François Hollande a reçu Stéphane Le Foll pour préparer ce grand rendez-vous. "Ce tête-à-tête est toujours en cours. C'est le premier rendez-vous à l'agenda de François Hollande après de courtes vacances", commente Maryse Burgot en direct de l'Élysée.  

Un rôle de médiateur 

Cet après-midi au ministère de l'Agriculture, Stéphane Le Foll "va tenter de jouer les intermédiaires entre les éleveurs de porcs et les industriels", poursuit la journaliste. Certains d'entre eux n'ont toujours pas confirmé qu'ils acceptaient de venir à la réunion cet après-midi.
 
Le gouvernement, qui ne peut pas imposer de prix est "réduit au rôle de médiateur, quitte à être accusé d'impuissance", conclut Maryse Burgot.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une truie et ses petits dans une ferme à Bourbourg (Nord), le 14 août 2015.
Une truie et ses petits dans une ferme à Bourbourg (Nord), le 14 août 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)