Consommation : boudé par les Français, le veau est en crise

Les Français boudent le veau. La production est à la hausse en Europe et les producteurs voient les prix chuter. France 2 fait le point sur cette crise.

FRANCE 2

Le veau est en crise. À Domagné, en Ille-et-Vilaine, un éleveur laitier n'en revient pas. Dans son activité, il vend des veaux de trois semaines, mais quand on regarde les factures, certains montants sont à peine croyables. "J'ai perçu pour un veau 11 euros", explique Frédéric David. Ce producteur de lait doit vendre chaque année une cinquantaine de veaux. Des bêtes qui seront ensuite engraissées dans une autre exploitation. Cette activité lui assure 15% de ses revenus, mais depuis quelques mois, il est obligé de brader ses veaux.

Plus de 12 000 emplois en France

"Aujourd'hui, dans un élevage comme le mien, c'est entre 90 et 100 € en prix moyen", remarque l'éleveur. L'inquiétude est la même chez les professionnels de l'engraissement. Problème : cette année, les veaux se vendent mal. L'éleveur rencontré par France 2 doit retarder les départs à l'abattoir ce qui lui fait perdre de l'argent. Et sur les marchés aux bestiaux, les cotations s'effondrent. À la sortie des abattoirs, le prix moyen des veaux au kilo est passé de 5,70 € en 2017 à 5,20 € en 2018 et seulement 5 € en moyenne aujourd'hui. La faute principalement à la baisse du marché. Les Français sont les premiers consommateurs de veaux au monde, mais depuis dix ans, les habitudes ont changé. La France est le deuxième producteur en Europe derrière les Pays-Bas. La filière représente plus de 12 000 emplois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des veaux dans une étable à Saint-Firmin (Saone-et-Loire).
Des veaux dans une étable à Saint-Firmin (Saone-et-Loire). (JEFF PACHOUD / AFP)