Bretagne : le préfet dénonce les manifestations des éleveurs, et une facture de 4 millions d'euros

Le préfet affirme que les manifestations coûtent cher et que la facture des dégâts représente une bonne part des aides versées aux agriculteurs.

FRANCE 2

Les blocages des agriculteurs en Bretagne la semaine dernière devraient coûter 4 millions d'euros selon le détail livré par le préfet de Bretagne. Il parle de panneaux routiers arrachés, de glissières endommagées... "Un mètre de glissière coûte 50 euros", détaille la journaliste Loubna Anaki.

400 personnes pour nettoyer, sans compter les coûts indirects

En Bretagne, il a fallu nettoyer des kilomètres et des kilomètres de route. Plus de 400 personnes ont été mobilisées pour nettoyer les déchets déposés par les agriculteurs. Le préfet parle également de coûts indirects, notamment pour les entreprises dont les livraisons ont été retardées par les blocages routiers.

La somme de 4 millions d'euros équivaut à environ un tiers des aides versées par le gouvernement aux agriculteurs. "Au total, 14 millions d'euros ont été versés aux agriculteurs par le gouvernement depuis quatre mois", conclut Loubna Anaki.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gendarmes sont déployés lors du blocage de la RN 12 par des agriculteurs, le 21 janvier 2016, dans les Côtes-d\'Armor.
Des gendarmes sont déployés lors du blocage de la RN 12 par des agriculteurs, le 21 janvier 2016, dans les Côtes-d'Armor. (MAXPPP)