Agriculteurs : le circuit court, une solution à la crise

Un éleveur des Deux-Sèvres a fait le choix de la vente directe pour s'en sortir. Les consommateurs sont au rendez-vous.

FRANCE 2

Face à la crise, les éleveurs dénoncent la présence et la marge des intermédiaires, mais aussi de la grande distribution. Etienne Gautreau, lui, n'est pas touché par la crise de l'élevage. Dans sa ferme de 80 hectares, l'agriculteur a fait le choix de la vente directe depuis peu, afin de valoriser sa production bio. "Le fait de faire de la vente directe fait qu’on fixe nous-mêmes nos prix, en adéquation avec nos coûts de production avec le travail que l'on fournit. L'objectif, c'est bien de garder le fruit de notre travail", explique-t-il.

Un agriculteur sur cinq se met à la vente directe

Plus de la moitié de sa production de bœuf de race limousine s'écoulera en circuit court, soit une cinquantaine d'animaux. Les 30 porcs seront eux vendus directement aux consommateurs. L'éleveur les rencontre chaque semaine pour présenter ses produits et remplir ses carnets de commandes. Il vend aussi des pâtes bio qui trouvent preneurs sans difficulté.

Les commandes peuvent être faites directement sur internet. Le but est d'offrir un maximum de choix et de rentabiliser chaque morceau de l'animal. Aujourd'hui, près d'un agriculteur sur cinq s'est mis à la vente directe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un troupeau de vaches limousines en 2011.
Un troupeau de vaches limousines en 2011. (MICHEL GUNTHER / BIOSPHOTO / AFP)