Agriculteurs en colère : la fin des quotas "a été mal gérée"

Les agriculteurs français vont de crise en crise comme s'ils n'avaient plus leur destin entre leurs mains. L'auteur des "Cartels du lait", Elsa Casalegno, est l'invitée du Grand Soir 3 ce vendredi 12 février.

France 3

"La France abrite le numéro un mondial des produits laitiers, Lactalis, et cinq industriels français sont dans les 20 premiers mondiaux. Les agriculteurs donc, de par leurs acheteurs, vivent la mondialisation depuis longtemps", rappelle la journaliste Elsa Casalegno dans le Grand Soir 3.

La fin des quotas en cause

"Ils ont été relativement protégés par la PAC jusqu'à présent. Dans la filière laitière, les volumes étaient régis par l'Europe. Les prix du lait variaient peu. Mais depuis le 1er avril 2015, il n'y a plus de quotas. L'Europe a privatisé la gestion des volumes de lait, mais la transition a été mal gérée", explique cette ingénieure agronome de formation. La France reste néanmoins une puissance agricole. Cela reste "un secteur d'avenir", assure Elsa Casalegno, "mais ça dépend pour qui. La production augmente, mais avec de moins en moins de producteurs".

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation d\'agriculteurs, place de la Nation, à Paris, le 3 septembre 2015.
Une manifestation d'agriculteurs, place de la Nation, à Paris, le 3 septembre 2015. (CITIZENSIDE/GEORGES DARMON / CITIZENSIDE.COM)