Corse : au cœur de la fabrication de l'huile d'olive

Elle appartient au patrimoine de l'Île-de-beauté. Partons à la découverte de l'huile d'olive de Corse. 

France 3

Ce sont les dieux de l'Île-de-beauté. Coiffés de leur crinière d'argent, les oliviers de Casta (Haute-Corse) nourrissent les hommes. Ils sont éternels. Dans le golfe de Saint-Florent, les olives ont mûri lentement au soleil, baignées par les embruns de la mer Méditerrannée. Sur l'arbre, le fruit n'est pas comestible. Il faudra le broyer ou le faire macérer pour qu'il révèle tout son parfum. 

5 à 7 kilos d'olives pour faire un litre d'huile

Pour Sandrine Marfisi, chaque récolte est unique. Elle a planté les oliviers il y a une quinzaine d'années. "Les olives sont noires, parce qu'on les récolte mûres. On obtient une huile d'olive fruitée et mûre", explique la productrice et présidente de l'AOP Oliu di Corsica. La variété reine de l'AOP, la Germana, pousse sur les branches. Munis d'un peigne électrique, les hommes secouent délicatement les rameaux pour provoquer la chute des fruits, qui conservent toute leur fraîcheur. Il faut entre 5 et 7 kg de fruit pour produire un litre d'huile d'olive

Le JT
Les autres sujets du JT
Huiles d\'olives.
Huiles d'olives. (JEAN PAUL CHASSENET / MOOD4FOOD / AFP)