Coquille : pas d’accord entre Français et Anglais

Les discussions entre pêcheurs français et britanniques étaient bien avancées sur la pêche de la coquille. Mais les Anglais ont viré de bord.

Voir la vidéo

Français et Britanniques arriveront-ils à s’entendre ? Les discussions sur la pêche à la coquille avaient bien avancé ces derniers jours entre Français et Anglais, mais les Britanniques ont changé d’avis. Ils demandent désormais des compensations sur d’autres espèces. En France, les pêcheurs n’ont plus trop d’espoirs. Sur les quais de Port-en-Bessin-Huppain (Calvados), les pêcheurs ont de quoi s’occuper normalement un jour d’ouverture de pêche à la coquille, mais là ils sont désabusés. "On se sent lésés parce qu’on protège la ressource et on se fait piller", dit l’un d’entre eux.

"Ça n’ira jamais"

Pour les pêcheurs français de la côte, la coquille représente deux tiers du revenu annuel de ces bateaux de moins de sept mètres. Normalement, ils sont autorisés à pêcher du 1er octobre au 15 mai. Les Français n’arrivent pas à imposer leur calendrier aux Britanniques : "les Anglais ne vont pas céder, nous non plus, ça n’ira jamais", déplore un autre pêcheur. Les pertes à venir pour les bateaux français sont importantes. Les Français pourraient être pénalisés par l’importation de produits pêchés en France et revendus sur le marché moins cher que des produits du territoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Coquilles Saint-Jacques.
Coquilles Saint-Jacques. (GUILLAUME BONNEFONT / MAXPPP)