Consommation : Nestlé veut-il se séparer de l'usine Mousline ?

Publié
Consommation : Nestlé veut-il se séparer de l'usine Mousline ?
Article rédigé par
A.C-Le Sann, France 3 Régions, A.Boulet - France 3
France Télévisions

Une purée culte 100% made in France qui ne séduirait plus les Français autant qu'avant. Le groupe Nestlé envisage de se séparer de la purée Mousline. Quelles conséquences pour les salariés de l'usine, située en Picardie, et pour les producteurs de pommes de terre de la région ?

L'unique usine de Mousline en France peut être bientôt en vente. Nestlé veut se séparer de l'usine picarde qui emploie 150 personnes pour se concentrer sur ses marques haut de gamme à l'international. Une source de la direction du géant de l'agroalimentaire suisse réfléchit à vendre l'usine bien qu'elle soit rentable.

200 producteurs de pommes de terre

Lancée en 1963, la purée en flocons est le produit pratique utilisé par les familles. Depuis presque 60 ans en France, un ménage sur deux en achète chaque année. La marque Mousline représente 70% des ventes de purée déshydratée, des ventes essentiellement en France. Elle fait vivre près de 200 producteurs de pommes de terre picards. Certains livrent 95% de leur production à l'usine locale, qui transforme les pommes de terre en flocons.
Régis Dubois se voit "mal obligé de charger des camions pour une usine à plus de 100 kilomètres" de son exploitation. "À l'époque où l'on parle d'empreinte carbone, c'est dommage", explique cet agriculteur et président de la coordination rurale. La direction de Nestlé prendra sa décision d'ici l'été 2022.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.