Climat : Rien ni personne ne sera épargné, estime le Giec dans un nouveau rapport

Publié
Climat : Rien ni personne ne sera épargné, estime le Giec dans un nouveau rapport
franceinfo
Article rédigé par
C. Cuello, S. Lacombe - franceinfo
France Télévisions

C’est dans un contexte d’incertitude sanitaire et politique que paraît le nouveau rapport du Giec. Les experts du climat établissent un constat sans appel sur les impacts du changement climatique. 

Le Giec estime que rien ni personne ne sera épargné. D’ici moins d’un siècle, 18 % des espèces animales pourraient disparaître, à l'image des dragons de Komodo, des raies mantas, des ours polaires. Le manque d’eau à certains endroits, la montée du niveau des mers à d’autres, pourraient toucher la moitié de l’humanité. "Nous estimons qu’entre 3,3 et 3,6 milliards de personnes dans le monde, sont vulnérables au changement climatique", indique Debra Roberts, co-présidente du Giec.   

8 à 80 millions de personnes souffriront de la faim d’ici 2050 

Autre chiffre très inquiétant : 8 % des terres cultivables seront inadaptées à la culture d’ici la fin du siècle, et pourraient ressembler à ce que l’on constate déjà à Chypre, où même les oliviers souffrent de la sécheresse. La baisse des rendements agricoles et de la pêche aura des conséquences sur la sécurité alimentaire. 8 à 80 millions de personnes souffriront de la faim d’ici 2050. Le fond des océans n’est pas épargné, en témoigne la célèbre barrière de corail, bien mal en point. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.