Climat : faut-il s’habituer aux canicules ?

La sécheresse et la chaleur touchent tous les continents, et les températures sont de plus en plus élevées. Est-ce le signe d’un réchauffement climatique ? Hervé Le Treut, climatologie et membre de l’Académie des Sciences, répond aux questions de Soir 3.

Voir la vidéo

La planète se réchauffe, le climat change, les canicules se multiplient. Le réchauffement climatique est souvent pointé du doigt, alors va-t-il falloir vivre avec ces nouvelles chaleurs ? Le climatologue Hervé Le Treut, répond aux questions du Soir 3.
"Ce qui est certain c’est que la planète se réchauffe et depuis plusieurs décennies déjà. On bat des records partout parce que la planète se réchauffe partout", dit-il. Et d’ajouter. "Le réchauffement climatique est un des symptômes dû aux gaz à effet de serre, de leur progression dans l’atmosphère. Ils empêchent la planète de se refroidir et s’accumulent dans l’atmosphère au fil des années".

Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Faut-il s’y habituer réellement ? "Il le faut, mais il faut aussi essayer de les diminuer. Il y a beaucoup de manières d’essayer de contrer les feux de forêt par exemple : réduire ces émissions de gaz à effet de serre, mais il y a aussi des politiques d’adaptation à ces changements futurs. Il y a des régions où la vie sera difficile". Les engagements pris au niveau mondial sont-ils suffisants ? "Aujourd’hui, les accords reposent sur des engagements et ce qui a déjà été promis est insuffisant", reconnait Hervé Le Treut.

Le JT
Les autres sujets du JT
En Espagne, le fleuve Tage souffre d\'une immense sécheresse. Certains habitants pointent, outre le réchauffement climatique la décision prise il y a 40 ans de dévier ses eaux pour irriguer d\'autres régions.
En Espagne, le fleuve Tage souffre d'une immense sécheresse. Certains habitants pointent, outre le réchauffement climatique la décision prise il y a 40 ans de dévier ses eaux pour irriguer d'autres régions. (France 2)