Céréales : les mauvaises récoltes en région parisienne

En Île-de-France, les agriculteurs connaissent de très mauvaises récoltes en raison des fortes pluies.

FRANCE 3

La moitié de ces 150 hectares est déjà moissonnée, dans ces champs de Garancières (Yvelines). François Lavenant et son fils attaquent une autre parcelle, mais le cœur n'y est pas. Les rendements sont catastrophiques. Du jamais-vu pour cet agriculteur, installé en 1976, année de la grande sécheresse. Mais aujourd'hui, malgré le soleil et le vent, pas moyen de moissonner, trop d'humidité. À vue d’œil, les blés sont dorés, mais la moisson est désastreuse. Le constat est le même partout au nord de la Loire.

Épis vides

Les épis sont vides, les pluies et le manque de soleil du printemps ont stoppé la floraison. Dans le bassin parisien, les rendements sont divisés par deux. Un tiers des céréaliers ont les moyens de résister, pour les autres, ce sera difficile. "Il va falloir que [les céréaliers] aillent renégocier les emprunts avec leurs banques. Et malheureusement, on avait déjà des exploitations qui étaient en très grande difficulté et là, je crois que l'on va avoir des situations vraiment dramatiques", estime Didier Nedelec, directeur général chez ODA (Offre et Demande Agricole).

Le JT
Les autres sujets du JT