Canicule : les moissons ont commencé avec près d'un mois d'avance pour certains agriculteurs

Publié Mis à jour
Canicule : les moissons ont commencé avec près d'un mois d'avance pour certains agriculteurs
FRANCE 2
Article rédigé par
R. Elkaim, E. André, L. Jacques - France 2
France Télévisions

Face aux aléas climatiques, les agriculteurs sont de plus en plus obligés d'adapter leurs cultures et leurs pratiques.

Canicule, orages... Les aléas climatiques ont des répercussions directes sur l'agriculture en France. Les professionnels doivent donc s'adapter. Ainsi, après la vague de chaleur de la semaine passée, beaucoup ont dû avancer la date de leurs moissons. C'est le cas notamment à Gravelotte, en Moselle. L'agriculteur rencontré par les équipes de France Télévisions est passé à l'action. Une moisson à cette époque de l'année, il n'avait jamais vu ça.

Diminution du rendement à l'hectare

"Quand j'étais gamin, on commençait les moissons à la fin de l'année scolaire, c'est-à-dire entre le 7 et le 14 juillet. Là, les moissons ont commencé la semaine dernière", explique Denis Simon, soit presque un mois plus tôt. Si l'orge se récolte plus tôt, ce sera aussi le cas du blé. Une céréale qui verra son rendement à l'hectare baisser en moyenne de près de 20% en moyenne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.