VIDEO. "On est dans une situation absurde" : le Brexit divise les éleveurs britanniques de moutons

À trois semaines du Brexit, le divorce avec l'Union européenne divise les éleveurs de moutons, qui s'interrogent sur leur avenir.

FRANCE 2

Dans les collines du nord de l'Angleterre, Jon Watson est un éleveur inquiet. Avec la perspective du Brexit, il a vu son avenir s'obscurcir et à 55 ans il s'interroge. Sans les subventions européennes dont il dépend, que deviendra son troupeau de 350 moutons ? "On est dans une situation absurde. Quand vous faites de l'élevage, vous devez réfléchir des années en avance. Il faut un an pour que les bêtes soient prêtes à être vendues, on a besoin de savoir si on aura un marché pour ces moutons", explique l'éleveur.

Cinquième pays à recevoir le plus de subventions européennes pour sa filière ovine

Sans les aides de l'Europe, son exploitation ne sera pas viable longtemps. Et depuis deux ans, c'est toute la filière ovine britannique qui s'interroge. Cinquième pays à recevoir le plus d'aides européennes dans le secteur, la Grande-Bretagne est un des plus gros exportateurs de moutons, notamment vers l'Europe. Mais tous les éleveurs ne sont pas inquiets. Pip Simpson, lui, assume d'avoir voté en faveur du Brexit. "J'en avais marre que l'Europe nous dicte ses règles, il faut qu'on reprenne le contrôle sur nos réglementations", avance l'éleveur. Mais sans les aides de l'Europe, les 170 vaches de Pip Simpson ne suffiront pas à faire vivre sa ferme. Il a donc décidé de se diversifier en se lançant dans le tourisme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un éleveur britannique s\'inquiète de l\'approche du Brexit. 
Un éleveur britannique s'inquiète de l'approche du Brexit.  (FRANCE 2)