Brexit : l'inquiétude des pêcheurs français

Les pêcheurs anglais, qui ont massivement voté pour le Brexit, revendiquent l'exclusivité de leur zone côtière, mais leurs collègues français s'y opposent.

Voir la vidéo

Sur France 3, mercredi 12 septembre, le magazine Avenue de l'Europe enquête sur les pêcheurs français face au Brexit. Extrait de ce reportage. À Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), les pêcheurs rentrent d'une nuit agitée à 4h30 du matin. Ils déchargent leurs poissons et repartent en mer, et donc, dans les eaux anglaises. La ville est le premier port de pêche en France et compte 900 marins pêcheurs. Éric Gosselin, le dirigeant de la coopérative maritime, est inquiet, car pour lui, tous les pêcheurs et toute l'économie de la région pourraient être frappés par le Brexit.

Des représailles envisagées

"Tout ce qui est débarqué par la flottille locale, ça provient à 65% des eaux sous juridiction britannique, donc c'est quand même très important", explique -t-il. Les Boulonnais envisagent déjà des représailles, "il ne faut pas que nos amis anglais espèrent encore bénéficier du marché français ou du marché européen, si on n'a plus le droit d'accéder aux zones qu'on appelle nous, nos zones de pêche historiques", déclare Éric Gosselin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les délégations ont encore la possibilité de trouver une solution à Londres, la semaine prochaine.
Les délégations ont encore la possibilité de trouver une solution à Londres, la semaine prochaine. (MARCEL MOCHET / AFP)