Bretagne : faire face à la pénurie de blé noir

Publié
Bretagne : faire face à la pénurie de blé noir
France 3
Article rédigé par
C. Motte France 3 Bretagne C. Beauvalet - France 3
France Télévisions

Le blé noir, indispensable pour produire les galettes de sarrasin, pourrait manquer. La France en consomme plus qu'elle n'en produit, alors le pays est très dépendant des marchés internationaux. Mais la guerre en Ukraine fragilise cet équilibre. En Bretagne, beaucoup militent pour étendre les zones de culture de cette céréale.

C’est l’ingrédient phare de l’incontournable galette bretonne : le blé noir. Mais il est menacé de pénurie, à cause de la guerre en Ukraine. Dans un moulin de Centre-Bretagne qui produit environ 3 000 tonnes de farine de sarrasin par an, l’inquiétude est bien là. "Aujourd’hui, nous n’avons pas de stock. Le stock est à zéro. Donc, aujourd'hui, il faut produire suffisamment pour reconstituer un stock", estime Jean Paulic, PDG de Paulic Meunerie.

Augmenter la production

Le prix du sarrasin a augmenté. Au jeudi 2 juin, il dépasse les 1 500 euros la tonne. "En 2013, on était plutôt aux alentours des 400-450 euros parce qu’il y avait beaucoup de sarrasin en France, beaucoup de sarrasin étranger. Le marché était plutôt inondé, il y avait du stock", rapporte Johann Bazin, dirigeant de la crêperie de Guerlédan (Côtes-d’Armor). La France importe entre 5 000 et 10 000 tonnes de sarrasin par an. Pour les remplacer, les agriculteurs bretons sont invités à augmenter leur production.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.