Baguette à 29 centimes chez Leclerc : "C'est important" d'avoir des produits à bas coût, "mais pas à n'importe quel prix", déclare le patron des magasins U

Sur franceinfo, Dominique Schelcher dit "comprendre" la colère des agriculteurs face à cette promotion dans les supermarchés Leclerc et indique ne pas vouloir s'aligner sur ce prix dans les magasins de sa chaîne.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Grande distribution : Leclerc s'attire les foudres des boulangers avec sa baguette à 29 centimes (France 2)

Il n'y aura pas de baguette de pain à 29 centimes dans les magasins Système U : "C'est important" d'avoir des produits à bas coût, "mais pas à n'importe quel prix" déclare ce dimanche matin sur franceinfo Dominique Schelcher, le président de Système U. Le groupe Leclerc a annoncé à la mi-janvier que le prix de la baguette serait vendu au prix imbattable de 29 centimes pendant au moins quatre mois.

"Il n'y a pas d'appel dans ce sens" a répondu Dominique Schelcher, questionné sur un alignement possible des magasins U sur la baguette à 29 centimes, "il est important d'avoir des premiers prix mais pas à n'importe quel prix." Il dit "comprendre" la colère provoquée par cette annonce du côté des agriculteurs : "On négocie actuellement sous couvert de la loi EGalim 2, dont le but est de protéger le revenu des agriculteurs", explique-t-il. Or, "une baguette c'est essentiellement du blé, qui a progressé de 36 ou 37% l'année dernière."

Dominique Schelcher met aussi en avant l'avis des consommateurs : "On est dans un monde qui a changé, le citoyen nous dit souvent qu'il veut que l'agriculteur soit rémunéré au juste prix. Moi, je préfère mettre en avant les baguettes régionales lancées chez système U en 2021, qui sont issues de filières régionales avec un blé rémunéré au juste prix. Je pense que c'est ça la priorité aujourd'hui, défendre le revenu de tous les maillons de la chaîne agricole et en premier chef, l'agriculteur."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.