Attaque d'abeilles en Haute-Loire : un drame spectaculaire, mais rare

En Haute-Loire, un couple de promeneurs a été attaqué par un essaim d'abeilles mardi 2 juillet, laissant l'une des victimes dans un état très préoccupant. Sur le plateau de France 2, le journaliste Simon Ricottier revient sur ce drame mercredi midi.

FRANCE 2

Chaque année, en France, on compte environ 15 attaques mortelles, à cause de piqûres d'abeilles, mais aussi de guêpes ou de frelons."C'est assez rare, car en dessous de 20 piqûres, il y a en général peu de conséquences. La peau gonfle, gratte, c'est désagréable, mais on s'en remet. Si vous êtes allergique en revanche, on craint un choc anaphylactique, en clair, un gonflement du visage et des difficultés à respirer, et cela peut-être mortel, donc il faut aller vite voir un médecin", précise Simon Ricottier sur le plateau du JT de 13 heures de France 2 mercredi 3 juillet.

Plonger dans l'eau, c’est inefficace

En cas d'attaque par un essaim entier, le premier réflexe à avoir est de courir et de trouver un abri, une voiture, une pièce fermée ou même des buissons. "Si vous n'avez rien de tout cela à proximité, allongez-vous sur le sol sans bouger et protégez-vous le visage avec un vêtement par exemple. N'essayez pas de plonger dans l'eau, c'est inefficace, les abeilles vous attendraient à la surface pour vous piquer", conclut Simon Ricottier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Abeille en train de butiner une fleur (image d\'illustration).
Abeille en train de butiner une fleur (image d'illustration). (JACK GUEZ / AFP)