Assurances : les prix des cotisations sur les intempéries augmentent chaque année

Conséquence des catastrophes climatiques, les prix des assurances ont augmenté de 2,9% en 2018. 

FRANCE 2

À Châtillon-Saint-Jean (Drôme), la maison de Nadège Colevret tient à peine debout après l'épisode de grêle de samedi 15 juin. La toiture n'a pas résisté longtemps et elle s'est réfugiée à la cave avec ses enfants. En découvrant les dégâts, elle décide de quitter les lieux au plus vite, sous les conseils d'un voisin. 24 heures à peine après l'orage, elle a déjà entamé les démarches avec son assurance.

3,2 milliards d'euros d'indemnisations en 2018

Coups de vent, grêle, inondations... Face aux événements climatiques extrêmes de plus en plus fréquents, les assureurs sont très sollicités. En 2018, ils ont dû verser 3,2 milliards d'euros d'indemnisations. Des sommes en constante augmentation ces trente dernières années. "Le coût des aléas naturels risque de doubler dans les 25 prochaines années et plus spécifiquement le coût des sécheresses", explique Christophe Delcamp de la Fédération française des assurances. Conséquence, le prix des assurances grimpe. En 2018, les cotisations ont augmenté de 2,9% par rapport à l'année précédente.

Le JT
Les autres sujets du JT
Outre les cumuls de pluie et l\'activité électrique, des chutes de grêle et des rafales de vent sont possibles, assure Météo France.
Outre les cumuls de pluie et l'activité électrique, des chutes de grêle et des rafales de vent sont possibles, assure Météo France. (XAVIER DELORME / BIOSPHOTO / AFP)