Cet article date de plus de cinq ans.

Annonces d'Emmanuel Macron sur l'agriculture : "On sera satisfait quand l'argent sera retourné dans les cours de ferme"

Le président des Jeunes agriculteurs, Jérémy Decerle, est "prêt" à réorganiser la filière de production de l'agriculture, en échange des mesures présentées par Emmanuel Macron, mercredi. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jérémy Decerle, président des Jeunes agriculteurs, le 7 juin 2017 à Dunkerque (Nord). (MAXPPP)

Jérémy Decerle, président des Jeunes agriculteurs, s'est dit jeudi 12 décembre sur franceinfo "satisfait" des annonces d'Emmanuel Macron sur le rééquilibrage des contrats entre agriculteurs, industriels et distributeurs, pour mieux rémunérer les paysans. "On est satisfait des engagements qui sont pris et on sera satisfait quand l'argent sera retourné dans les cours de ferme", a-t-il déclaré.

Jérémy Decerle n'exclut pas que ces mesures entraîneront une hausse des prix : "Effectivement, il y aura peut-être une hausse sur certains produits. Si chaque filière maîtrise correctement le coût et choisit le bon mécanisme, la hausse ne sera peut-être pas importante".

Mettre la pression sur "les distributeurs et les transformateurs"

Cette hausse des prix est justifiée selon lui par une hausse de la qualité : "Derrière tout cela, il y a toujours la volonté des agriculteurs, mais aussi de la chaîne des filières, à amener des produits de qualité toujours supérieure. Si les produits sont sains, de qualité et sûrs, le fait que les prix soient un petit peu en hausse n'est pas non plus 'déconnant' ", a-t-il expliqué.

Mais pour le représentant des Jeunes agriculteurs "le gouvernement doit aller encore plus loin" en mettant la pression sur "les distributeurs et les transformateurs" pour "qu'ils continuent de jouer le jeu correctement pour les consommateurs et les producteurs. Il y a un deal à passer entre consommateurs et producteurs pour qu'on soit sur la même longueur d'onde."

Emmanuel Macron demande, en échange de cette nouvelle loi qui fixera le prix des produits agricoles à partir des coûts de production, que les agriculteurs réorganisent leurs filières de production : "On est prêt à le faire et on sera engagé avec détermination, si on est sûr du résultat", a assuré Jérémy Decerle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.