Alpes-de-Haute-Provence : la lavande impactée par l’absence de touristes

Sur le plateau de Valensole dans les Alpes-de-Haute-Provence, la lavande pousse à perte de vue. Juillet est d’ailleurs la meilleure période, mais cette année, il n’y a personne pour l’acheter, les touristes étrangers se faisant beaucoup trop rares.

Les champs de lavande, typiques du paysage provençal, sont l’attraction phare de l’été pour les curieux venus du monde entier. Mais cette saison, sur le plateau de Valensole (Alpes-de-Haute-Provence), les touristes étrangers sont bien moins nombreux.

Une filière touchée par l’absence des clients asiatiques

Une absence qui se fait lourdement sentir chez les lavandiculteurs, particulièrement la clientèle chinoise. Dans une boutique, ils viennent habituellement par dizaines pour acheter des souvenirs sans compter. "On espère que les clients asiatiques reviennent, confie une commerçante. Cet été nous avons considérablement réduit l’activité, nous n’avons recruté qu’un seul saisonnier." Pour le lavandiculteur Jean-Pierre Jaubert, le chiffre d’affaires est très impacté : "on arrive à peine à un quart du chiffre d’affaires journalier. C’est catastrophique." Pour le département des Alpes-de-Haute-Provence, le tourisme asiatique représente deux millions d’euros de retombées économiques chaque été.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un producteur de lavande de la Drôme fait partie des plaignants, qui réclament auprès de la justice européenne de plus fortes réductions de CO2.
Un producteur de lavande de la Drôme fait partie des plaignants, qui réclament auprès de la justice européenne de plus fortes réductions de CO2. (BORIS HORVAT / AFP)