Algues vertes : les autorités bretonnes demandent l'aide des agriculteurs

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Algues vertes : les autorités bretonnes demandent l'aide des agriculteurs
FRANCE 2
Article rédigé par
C.Guyon, Y.Relat, I.Cavaletto - France 2
France Télévisions

En France, la pollution aux algues vertes sur les côtes du territoire français est désormais dans l'agenda de l'exécutif depuis plusieurs mois. En juillet 2020, la mauvaise gestion de l'État avait été pointée du doigt par la Cour des comptes.

En Bretagne, les habitants de certains villages longeant la côte sont désabusés à la vue d'une mer remplie d'algues vertes, obligeant les autorités à interdire la baignade. Un fléau contre lequel l'État est accusé de ne pas faire assez d'efforts pour l'endiguer. Vendredi 10 septembre, les autorités bretonnes, dont la préfecture de Bretagne, ont proposé un nouveau plan qui implique les agriculteurs. Ces algues prolifèrent l'été principalement à cause du nitrate produit par le lisier et les engrais agricoles.

Les agriculteurs doivent s'impliquer pour stopper les algues vertes

Pour insister, les exploitants à utiliser moins d'engrais des contrats de trois ans vont être proposés. "Dans tout le financement du plan 'Algues vertes' en Bretagne seulement 13% de l'argent revient aux agriculteurs. Si aujourd'hui on estime qu'il faut aller plus loin dans certaines actions, il va falloir mettre les moyens", explique Edwige Kerboriou, la vice-présidente de la chambre régionale d'agriculture de Bretagne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.