Agriculture : plus de place pour le bio dans un secteur en pleine mutation

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Agriculture : plus de place pour le bio dans un secteur en pleine mutation
France 3
Article rédigé par
D.Boéri - France 3
France Télévisions

L’agriculture en France s’est transformée au fil des années, devenant de plus en plus productive avec de moins en moins d’espaces cultivés. Le bio fait aussi une poussée importante dans l’Hexagone et change l’approche des agriculteurs.

La France reste la première puissance agricole d’Europe, mais le nombre d’agriculteurs ne cesse de diminuer, de l’ordre de 1,5 à 2% par an. En 2016, il y avait 437 400 exploitants agricoles, contre 1 600 000 en 1982. “En 40 ans, leur proportion dans la population française a en réalité été divisée par plus de quatre. Il y a toujours plus de production, mais de moins en moins de personnes, tout simplement parce que la productivité a fortement augmenté”, explique le journaliste David Boéri, sur le plateau du 12/13, jeudi 25 février. 

Le bio se développe

En 1980, un agriculteur nourrissait 15 personnes, contre 60 en 2020. La surface consacrée à l’agriculture a également diminué, bien que 51% du territoire soit encore utilisé pour des activités agricoles. Chaque année, près de 60 000 hectares de cultures disparaissent. Mais l’agriculture bio progresse, augmentant de 13% en 2019. La France est passée numéro deux sur le bio en Europe derrière l’Allemagne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.