Agriculture : "Plus de la moitié" des utilisations du glyphosate seront "interdites à partir de l'année prochaine" assure Barbara Pompili

Publié
Article rédigé par
Radio France

Interrogée sur France Inter mardi, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a ajouté que ce n'était pas "suffisant". 

"Plus de la moitié" des utilisations du glyphosate seront "interdites à partir de l'année prochaine", a déclaré Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, ce mardi sur France Inter. "Ce n'est pas suffisant", assure pour autant Barbara Pompili.

La proportion des utilisations du glyphosate qui vont être interdites n'est pas encore connue, "je ne sais pas encore exactement" dit Barbara Pompili, mais ce sera "plus de la moitié", promet la ministre.

Une interdiction liée à la recherche d'alternatives

Des alternatives au glyphosate ont donc été trouvées pour toutes les utilisations en question. "J'ai eu le préfet Bisch [coordinateur du plan de sortie du glyphosate], qui est plutôt en train de bien avancer dans la recherche pour qu'on ait des alternatives", assure Barbara Pompili.

Alors que le glyphosate devait être interdit en France en 2021, Emmanuel Macron avait conditionné cette promesse à la possibilité de solutions alternatives. Il n'y aura "pas d'interdiction sans solutions", avait dit le chef de l'Etat au salon de l'Agriculture le 22 février.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.