Agriculture : main dans la main

Une ville du Jura, Lans-le-Saunier, est à l'origine d'une initiative pour éliminer les pesticides. Depuis 2010, la municipalité a réuni des acteurs d'une même filière, du céréalier au boulanger, qui s'engagent à produire bio. En échange , la commune leur achète le pain pour les cantines et les maisons de retraite.

Cette vidéo n'est plus disponible

Un pain bio, 100% local. Une histoire collective qui dure depuis 17 ans. L'idée vient de Didier Thévenet, le chef de la cuisine centrale de la ville de Lans-le-Saunier (Jura). Sur ce territoire, il a réuni le céréalier, le meunier et le boulanger pour faire un pain de qualité. Les agriculteurs produisent 140 tonnes de blé bio par an. Quel que soit le cours du blé mondial, ils ont l'assurance de le vendre à un prix qui leur convient. Chaque année leur blé part alimenter les cantines de la ville.

Une sécurité pour les acteurs

Au coeur du circuit, le meunier : il fabrique 60 tonnes de farine bio par an. 10% de la production est destinée au marché local. C'est là encore une sécurité pour le meunier. Au bout de la chaine, le boulanger fabrique les 600 pains par jour qui servent à alimenter les cantines. 


Le JT
Les autres sujets du JT
Des produits alimentaires issus de l\'agriculture biologique en 2017.
Des produits alimentaires issus de l'agriculture biologique en 2017. (MAXPPP)