Agriculture : louer des abeilles pour de meilleurs rendements

Comment enrayer la disparition des abeilles ? Le défi est écologique et économique. À terme, cela pourrait coûter cher à notre agriculture. Près de 3 milliards d'euros et 9% de la production agricole.

Voir la vidéo
FRANCE 3

La start-up "Osmia" a bien compris l'enjeu écologique et économique de la disparition des abeilles. Elle produit à grande échelle une abeille championne de la pollinisation, qui est indispensable à notre écosystème. En période de floraison, Franck Mariambourg, cofondateur de la start-up "Osmia", se déplace de verger en verger pour y livrer des abeilles "maçonnes", championnes du butinage. "Le week-end dernier, on a eu un temps pourri avec des grosses quantités d'eau. Les abeilles que je loue sont quand même là pour travailler, même dans les mauvaises conditions", explique Emmanuel Chevalier, l'arboriculteur qui loue ces abeilles.

Plus résistante que l'abeille domestique

Plus résistantes que l'abeille domestique, les "maçonnes" ne produisent pas de miel. Elles adorent les arbres fruitiers et transportent le pollen de fleur en fleur trois fois plus efficacement que les autres grâce à leurs poils. Qui dit une meilleure pollinisation, dit de meilleurs fruits.

Le JT
Les autres sujets du JT
Abeille domestique butinant un capitule de tournesol.
Abeille domestique butinant un capitule de tournesol. (MAXPPP)