Agriculture : les récoltes subissent les affres du mauvais temps

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Agriculture : les récoltes subissent les affres du mauvais temps
France 2
Article rédigé par
S.Feydel, A.Canestraro, France 3 régions - France 2
France Télévisions

Après une sécheresse au printemps, les agriculteurs français souffrent désormais d'un excès de pluie. Des hectares entiers de culture sont noyés, et l'inquiétude des professionnels est croissante. 

Un agriculteur du Calvados, dont les champs sont gorgés d'eau, ne peut pas moissonner. "En ce moment on est bloqué par la météo, donc [la moissonneuse] ne sort pas du tout. On a travaillé un peu dimanche matin, et depuis on est à l'arrêt", confie-t-il. L'orge, qu'il cultive pour la bière, pourrait même finir par se perdre. "Quand la paille est humide, est mouillée, vous n'arrivez pas à la faire rentrer dans la machine. (…) Pour que ça sèche il nous faudrait au moins deux, trois heures de soleil." 

 

Des récoltes perdues

Dans le Doubs, Cyril Valion arpente ses terres dans la boue depuis le mois de juin. Les récoltes ont pris tellement de retard qu'il doit aujourd'hui nourrir ses veaux avec des foins de mauvaise qualité. "C'est du foin qu'on a fait y'a dix jours, (..) du foin qui est jaune, qui a été fait à un stade beaucoup trop vieux à cause de la pluie", explique ce dernier. Il lui faudra acheter pour environ 20 000 euros de compléments alimentaires cette saison. Sale temps aussi pour les maraichers : 14 degrés le matin dans une exploitation de Gironde. Certaines parcelles enregistrent jusqu'à 100% de perte de légumes. "Des problèmes climatiques à toutes les saisons, je ne l'ai jamais connu, surtout quand on est en agriculture biologique", assure Aurore Cessateur-Sournac. Même les tomates sous serre n'arrivent pas à murir, faute de lumière. Quant aux poivrons, ils ont 15 jours de retard. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.