Agriculture : la colère des arboriculteurs monte

Les arboriculteurs n'en peuvent plus de la concurrence espagnole. Et la décision du gouvernement de supprimer l’exonération de charges pour les travailleurs saisonniers est vécue par la profession comme un coup dur.

France 3

Que ce soit un coup de colère ou un coup de communication, l'action des arboriculteurs est spectaculaire. Deux hectares de pommiers ont été arrachés à la tronçonneuse et au bulldozer, vendredi 21 septembre, dans l'Hérault. Un geste de protestation contre le gouvernement qui veut supprimer les allègements de charges pour l'emploi de travailleurs occasionnels.

Le ministre de l'Économie s'est engagé à trouver des mesures de compensation

Dans le Gard, c'est tout un verger d'abricotiers qui a été retourné. Par cette opération de destruction de vergers, les arboriculteurs ont voulu exprimer leurs craintes. La pression des allègements de charges mettrait en cause la rentabilité de leurs exploitations. "Ça équivaut a à peu près 3 000 € de charges supplémentaires à l'État", explique Salvatore Zoroddu, arboriculteur à Jonquières-Saint-Vincent (Gard). Les producteurs de fruits estiment indispensables ces baisses de charges pour résister à la concurrence des pays où le coût du travail est plus faible. Face à ce mécontentement, Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, s'est engagé à chercher des mesures de compensation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Colère des arboriculteurs
Colère des arboriculteurs (FRANCE 3)