Agriculture : des récoltes catastrophiques de maïs à la suite de la sécheresse

Publié Mis à jour
Agriculture : des récoltes catastrophiques de maïs suite à la sécheresse
FRANCE 2
Article rédigé par
J.Van Hove, B.Poulain, V.Travert, M.Bitton - France 2
France Télévisions

La chaleur et la sécheresse de l'été 2022 ont provoqué des ravages dans les cultures de maïs. Les cultivateurs mesurent l'ampleur des dégâts, et s'attendent à une chute de 30 % de leur récolte par rapport à l'année précédente. 

À Berneuil-en-Bray (Oise), le maïs de Bertrand Tourard ne pousse plus. Il devrait atteindre trois mètres de hauteur, mais est à peine plus grand que lui. Il va récolter pour la première fois avec un mois d'avance. À cause de la sécheresse, il estime perdre 50 % de sa récolte. "L'épi est beaucoup moins gros. On a quasiment un quart de l'épi de maïs en moins", commente-t-il. Le manque d'eau et les vagues de chaleur successives ont empêché le grain de grossir. "Au lieu d'avoir 100 tonnes à l'hectare en année conventionnelle, on va descendre à 50 tonnes de l'hectare, donc deux fois moins de maïs qu'une année normale", commente-t-il. 

- 30 % de récolte que les années précédentes 

La sécheresse exceptionnelle va engendrer une récolte catastrophique. Partout en France, le constat est sans appel. La récolte devrait se situer à un niveau historiquement bas : 10,5 millions de tonnes, soit 30 % de moins que les années précédentes. La baisse de production touche particulièrement les éleveurs. Xavier Philippart nourrit ses vaches laitières avec du maïs toute l'année, et ne peut s'en passer. "La moitié de son alimentation, c'est du maïs, et il nous en faut à peu près 1 500 tonnes pour pouvoir nourrir ce troupeau", commente-t-il. Ses stocks ne sont pas suffisants, il va donc devoir en acheter pour deux fois plus cher au céréalier voisin. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.