Agriculture : des fruits et légumes dans le désert

En Israël, des chercheurs parviennent à développer l'agriculture sur des terres désertiques.

Voir la vidéo
France 2

Une mer de pierre et de sable sans nul autre horizon que cette vue aride. Dans le Néguev, pourtant, émergent au loin des puzzles de verdure que les Israeliens ont baptisés "miracles du désert", des parcelles rectilignes cultivées là où les précipitations sont presque inexistantes. Cela n'a pas découragé Monica qui, comme des dizaines d'agriculteurs, fait pousser fruits et légumes dans le désert. Les Israéliens pompent l'eau là où s'étendait une mer, il y a plusieurs siècles. Aucun danger pour l'environnement. L'eau est distribuée au goutte-à-goutte. Elle fait germer 80% des tomates cerises du pays. Les champs sont bio, il n'y a aucune vermine.

Produire avec moins de ressources

Les agriculteurs du Néguev se sont même lancés dans l'élevage de poisson ou de crustacés. L'eau saumâtre de la nappe phréatique serait bonne pour leur développement. Confronté à un territoire à 60% désertique, le pays innove pour développer l'agriculture de demain. Cela a permis la culture d'une truffe de désert en implantant des molécules de champignon dans des buissons résistants. Israël est cité en exemple pour sa capacité à produire plus avec de moins en moins de ressources. L'enjeu est aussi géopolitique, les réserves en eau sont disputées entre l'État hébreu et ses voisins.

Le JT
Les autres sujets du JT