Agriculture : de plus en plus de convertis au bio

Les derniers chiffres montrent que les agriculteurs français sautent de plus en plus le pas pour se convertir à l'agriculture biologique, mais ils restent dépendants des primes à la conversion.

FRANCE 3

L'agriculture bio gagne du terrain dans nos campagnes. En 2018, 5 000 exploitations sont passées au biologique et un agriculteur sur dix travaille désormais sans aucun pesticide, comme ce couple d'agriculteurs en Lorraine qui a radicalement changé sa manière de fonctionner depuis trois ans. Certes cela reste difficile, notamment en terme de rendement, ou quand un champ envahi par des mauvaises herbes devient irrécupérable. Sur sa parcelle de pommes de terre, Jean Schmitt est passé de 8 à 4 tonnes par an.

Le travail paie mieux en bio

À l'inverse, les prix sont meilleurs dans une exploitation passée entièrement au bio, des radis aux poulets. "Un poulet conventionnel à la vente dépasse rarement les 4,5€ le kilo. Un poulet en bio c'est généralement entre 9 et 10 € le kilo. Pour nous c'est plus intéressant", confirme l'agriculteur. Jean Schmitt assure que son exploitation a été sauvée par le passage au bio, mais il reste dépendant des aides à la conversion, qui représentent près de la moitié de ce qu'il gagne.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne choisit des légumes provenant de la culture biologique, le 19 novembre 2000 dans un marché de Paris.
Une personne choisit des légumes provenant de la culture biologique, le 19 novembre 2000 dans un marché de Paris. (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)