Agriculture bio : la réussite d’un exploitant de l’Essonne

Rencontré il y a deux ans par les équipes de France 2 lors de sa conversion à l’agriculture bio, Jérôme Chenevière a réussi son pari. Il a créé sa propre boulangerie.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C’est un exemple réussi de conversion en bio. Dans l’Essonne, Jérôme Chenevière transforme lui-même le blé qu’il cultive, et fabrique du pain avec sa propre farine. Le pain est vendu au sein de sa boulangerie. Une centaine de clients ont déjà adhéré au concept. "C’est incroyable, le pain est délicieux" raconte l’un d'entre eux. Après deux mois d’existence, Jérôme Chenevière a réalisé 10 000 euros de chiffre d’affaires.

Du pain pour les écoles voisines

En plus d’une boutique accolée à l’exploitation, l’agriculteur fournit également les écoles des alentours. "Pour nous, c’est vrai que c’est l’aboutissement d’aller de la terre à l’assiette. Les gens consomment directement nos produits, sans intermédiaire" se réjouit-il. "On est très heureux, surtout pour les enfants. L’éducation culinaire ça passe par-là" insiste Grégory Courtas, le maire (sans étiquette) de la commune de Pussay (Essonne). Après le pain, Jérôme Chenevière espère commercialiser ses lentilles et ses pois-chiches biologiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un champs de blé (non OGM) en France, en 2007.
Un champs de blé (non OGM) en France, en 2007. (MYCHELE DANIAU / AFP)