Agriculture : au plus près des jeunes paysans

À une semaine du Salon de l'Agriculture à Paris, France 3 vous propose de cerner au plus près les préoccupations des jeunes agriculteurs.   

FRANCE 3

En 20 ans, le nombre d'exploitations agricoles a diminué de moitié, et pourtant, chaque année, 6 000 à 7 000 jeunes agriculteurs font le choix de s'installer, souvent plus tard, et mieux formés que leurs ainés. C'est le cas de Jean-Paul Riault, éleveur laitier de 35 ans : "Après ma formation apprentissage, je suis rentré comme magasinier agricole dans une coopérative, et ensuite j'ai eu une place comme technicien en nutrition animale". Même s'il s'est installé dans la ferme familiale à Guipry (Ille-et-Vilaine) avec son père et sa mère, cette passion lui a coûté cher.

Un projet à 750 000 euros

"Au départ, mon installation sur la reprise de l'exploitation, c'est un chiffre qui avoisine les 300 000 euros, plus la construction du bâtiment deux ans après, on arrive sur un projet à 750 000 euros", détaille-t-il. À quelques mois de la retraite, son père Jean-Yves comprend les réticences de certains jeunes à l'idée de s'installer : "Aujourd'hui, c'est des charges financières très importantes, et puis avec toutes les contraintes administratives, de réglementation... Les jeunes aspirent à beaucoup de temps libre, et quand on est éleveur, surtout en élevage laitier bovin, il y a des contraintes", analyse-t-il. Les jeunes agriculteurs attendent des actes concrets de la part des pouvoirs publics pour sécuriser les prix de leur production, mais aussi une simplification des normes sanitaires, environnementales ou sociales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Agriculteur traitant un champ avec des pesticides près d\'habitations 
Agriculteur traitant un champ avec des pesticides près d'habitations  (REMY GABALDA / AFP)