Agriculteurs et riverains : une cohabitation sous tension

Publié Mis à jour
Agriculteurs / riverains : une cohabitation sous tension
Capture d'écran / France 2
Article rédigé par
C. Sinz, F. Daireaux, J. Pires - France 2
France Télévisions

Avec l'épidémie de Covid-19, les agriculteurs ont vu débarquer des citadins, avec qui ils cohabitent désormais à la campagne. Un choc des cultures qui provoque parfois des étincelles.

C'est un village tranquille au milieu des vignobles de Touraine. Un jeune agriculteur élève ici des poules de race ancienne en plein air. Des volailles devenues un objet de discorde. Gabriel Simon doit prochainement déplacer ses poules dans un champ, car le propriétaire de son terrain actuel veut le récupérer. Il a donc acheté un hectare et demi pour y installer 800 volailles. Entre la voie ferrée et l'autoroute, c'est l'endroit idéal selon lui. Aujourd'hui, pourtant, il n'y a aucune poule dans son champ.

L'agriculteur pourrait devoir arrêter son activité

Le maire refuse en effet de lui mettre l'eau et l'électricité, indispensables pour installer ses volailles. Les opposants sont des citadins qui ont une résidence dans le hameau le plus proche, à près d'1 km. Ils n'ont jamais rencontré l'agriculteur, mais ont fait une pétition contre son élevage car ils craignent pour leur tranquillité. Gabriel Simon a saisi le tribunal administratif, mais la procédure s'annonce longue. Il pourrait devoir arrêter son activité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.