À la découverte de la fabrication du savon au lait d'ânesse

À l'île de Ré, le lait d'ânesse est transformé en savon. Petit tour dans les coulisses de la fabrication.

FRANCE 2

Dans la boutique de la savonnerie, c'est le produit vedette : le savon au lait d'ânesse. Les ânesses sont traites ici une fois par jour. "Une ânesse produit entre sept et huit litres de lait par jour pour son petit, sur lequel je vais prélever environ un litre à un litre et demi. C'est très très peu et la durée de traite est très courte aussi puisqu’au maximum on peut traire six mois par naissance", explique Régis Léau, éleveur de baudets du Poitou.

40 000 savons

La production de Régis Léau est entièrement réservée à la savonnerie. Prix du litre ? 80 euros. Dans la savonnerie de la famille Paullet, tout commence par un mélange, comme une recette de cuisine. Mais ici, le chef est parfumeur. L'ingrédient le plus important ? Le lait d'ânesse. À cela, on ajoute de l'huile d'amande douce, du beurre de karité, du parfum, sans oublier le conservateur. Les machines prennent ensuite le relais. Dernière étape : le marquage pour la vente. 40 000 savons sont vendus chaque année, fabriqués avec essentiellement des produits de l'île de Ré. Une production que la savonnerie espère doubler dans les prochaines années.

Le JT
Les autres sujets du JT