Cet article date de plus de cinq ans.

Manque de neige : la CGT demande des compensations pour les saisonniers

Si les vacanciers adaptent leurs activités au manque de neige, pour les travailleurs saisonniers, la situation est plus compliquée. Ils sont, de fait, au chômage, mais sans être payés. La CGT demande la mise en place de l'activité partielle pour les dédommager.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Manque de neige dans les stations © Maxppp)

En cet hiver particulièrement doux sur l'ensemble de la France, le manque de neige est un préjudice pour les vacanciers mais aussi et surtout pour les travailleurs saisonniers. Dans les stations de ski, l'absence de neige a des conséquences directes sur l'activité : pistes fermées et remontées mécaniques en sous-régime, locations de matériel en baisse, studios et chalets inoccupés, restaurants d'altitude aux terrasses vides, les exploitants font grise mine. Un contexte difficile à vivre pour les nombreux employés saisonniers qui, faute de neige, se retrouvent inemployés mais sans indemnités. 

"Les saisonniers ne sont pas une variable d'ajustement"

Antoine Fatiga, responsable CGT Rhône Alpes en charge des saisonniers dénonce une situation anormale et demande la mise en place de l'activité partielle : "Normalement, tout le monde devrait être embauché et les entreprises devraient mettre en œuvre la mesure d'activité partielle."

"Dans les remontées mécaniques et sur les pistes, tout le monde doit être embauché, c'est prévu comme ça dans la convention collective. Nous voulons que les services de contrôle fassent leur travail, parce que ce n'est pas au saisonnier d'être la variable d'ajustement" , explique le représentant syndical.

"Il faut que tout le monde joue le jeu pour aider les saisonniers, notamment les employeurs" Antoine Fatiga, responsable CGT Rhône Alpes (avec Victor Matet)
écouter
Interviews de saisonniers à la station de Morzine en Haute Savoie par Mélanie Tournadre
écouter

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emploi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.