Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité baisse pour la première fois depuis août

La baisse est de 0,5% en janvier. Le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi en catégorie A (n'ayant exercé aucune activité) s’est établi à 3 481 600 le mois dernier, indique le ministère du Travail, mercredi 25 février.

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A (n\'ayant exercé aucune activité) s’est établi à 3 481 600 en France métropolitaine en janvier 2015.
Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A (n'ayant exercé aucune activité) s’est établi à 3 481 600 en France métropolitaine en janvier 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Un léger mieux au mois de janvier. Pôle emploi a recensé 19 100 inscrits en catégorie A (n'ayant exercé aucune activité) de moins qu'en décembre 2014. Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits s'est établi à 3 481 600 en France métropolitaine en janvier 2015, a annoncé le ministère du Travail, mercredi 25 février.

Toutefois, en incluant les demandeurs d'emploi en activité réduite (catégories B et C), le chômage continue de progresser de 0,3% (+16 100) au mois de janvier et de 6,2% en un an. Au total, on compte 5 232 100 chômeurs en France métropolitaine à la fin janvier 2015.

Quatrième baisse mensuelle depuis l'élection de François Hollande

Cette baisse de 0,5% est la première dans la catégorie A depuis août 2014. Mais dans cette catégorie, sur un an, le chômage a augmenté de 4,8%. 

Par ailleurs, il s'agit seulement de la 4e baisse mensuelle du chômage en 33 mois, soit depuis le début du mandat de François Hollande.

Mais le Premier ministre, Manuel Valls, tient à y voir un signe positif. Il a estimé que ces chiffres étaient "un encouragement à poursuivre". Il a aussi salué, lors d'une conférence de presse à Matignon, "la confiance des ménages qui s'améliore" et "les derniers chiffres de l'investissement, qui vont dans le bon sens". Cette conférence de presse se tenait à l'issue d'une réunion avec les partenaires sociaux sur le dialogue social.

FRANCE TV

De son côté, le ministre du Travail, François Rebsamen, a appelé, dans un communiqué, à "rester prudent" et à "observer dans la durée les évolutions mensuelles".

La baisse du chômage marquée chez les jeunes

En catégorie A, la baisse de janvier "concerne plus particulièrement les jeunes, qui n'avaient plus connu une telle diminution depuis plus d'un an", note François Rebsamen. Le nombre de chômeurs de moins de 25 ans a baissé de 1,4% en janvier, mais reste mal orienté sur un an (+0,4%). Si on inclut les catégories B et C à la catégorie A, le nombre de demandeurs d'emploi diminue de 0,2% en janvier (mais augmente de 2,5% sur un an).

De son côté, le chômage des seniors s'est stabilisé le mois dernier (+0,1%). Il reste en très forte hausse par rapport à janvier 2014 (+9,6%).

Malgré cette légère baisse, 560 000 chômeurs de plus depuis mai 2012

Si on observe l'évolution de la courbe du chômage depuis près de trois ans, la baisse du mois de janvier n'est que relative. Entre mai 2012 et janvier 2015, il y a 559 500 chômeurs de catégorie A supplémentaires.