Cet article date de plus de six ans.

Le chômage en baisse au mois de septembre

Le chômage recule en septembre pour la catégorie A (catégorie de référence), c’est-à-dire pour les personnes sans aucune activité, et particulièrement pour les jeunes (-2,6%). Il augmente en revanche pour les plus de 50 ans et les autres catégories.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A diminue de 0,7% en septembre. Photo d'illustration © Maxppp)

Au mois de septembre, 23.800 personnes sans aucune activité ont quitté la catégorie A des listes de Pôle emploi. Le chômage de la catégorie de référence est en effet en baisse de 0,7% par rapport au mois d’août (+3,1% sur un an). Un recul particulièrement visible chez les moins de 25 ans avec -2,6% de chômeurs sans aucune activité, soit la quatrième baisse consécutive enregistrée pour cette classe d’âge (-2,7% sur un an).

 

"La tendance est orientée à la baisse puisque pour la première fois depuis début 2011, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A a reculé sur 4 mois", s'est félicitée la ministre du Travail Myriam El Khomri dans un communiqué. Elle a souligné "l’efficacité des dispositifs en faveur de l’emploi des jeunes".

La ministre du Travail, Myriam El Khomry, est déterminée à poursuivre les efforts. C'est ce qu'elle a dit ce soir, depuis Aubagne où elle est en déplacement
écouter

Le chômage des seniors et de très longue durée toujours dans le rouge

Le gouvernement estime ces chiffres encourageants, oui mais… le détail avec Isabelle Chaillou, du service "éco" de France info
écouter
 

Dans le détail, l’embellie n’est pourtant pas égale. La baisse est en effet moins nette, avec -0,5%, pour les 25-49 ans (+2,5% sur un an) et carrément inexistence pour les plus de 50 ans, pour qui le taux de chômage complet augmente de 0,1% (+8,5% sur un an). Idem pour les demandeurs d’emploi qui ont tout de même une activité, mais réduite. Ils étaient 717.000 inscrits à Pôle emploi en septembre pour la catégorie B (78 heures travaillées ou moins dans le mois), en hausse de 1,2% sur un mois (+6,3% sur un an). Et surtout 1.157.900 pour la catégorie C (plus de 78 heures travaillées au cours du mois), là aussi en augmentation, de 1,5% sur un mois (+14,8 sur un an).

Et puis hausse, très forte aussi, du chômage de très longues durée, c'est-à-dire plus de trois ans sans emploi, qui augmente de 1,2% en septembre et de près de 18% sur un an.

 

Au total, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A, B et C s’établissait à un peu plus de 5,7 millions de personnes en France (y compris les Dom) au mois de septembre, dont 3,8 millions sans aucune activité. Un chiffre "stable" sur un mois souligne la DARES, mais en hausse de près de 6% sur un an.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emploi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.