Cet article date de plus de six ans.

La vie après un plan social

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
La vie après un plan social
Article rédigé par
France Télévisions

Après la fermeture de la raffinerie Pétroplus il y a deux ans et demi, les anciens salariés tentent de reconstruire leurs vies. Portraits sur France 2. 

Ils sont plusieurs anciens ouvriers de Pétroplus qui tentent de reconstruire leurs vies. Leur usine, aujourd'hui gagnée par la rouille, c'est de l'histoire ancienne. Désormais, ils tentent d'avancer, chacun à sa façon. Pétroplus a fermé en 2013. L'entreprise employait 450 personnes. La plupart des anciens salariés sont passés par une cellule de replacement pour retrouver un travail.

Solution pérenne

Jean-Louis Vouin et son beau-frère Sylvain Roque ont délaissé l'or noir pour se tourner vers un tout autre secteur, la restauration. Avec leurs indemnités de licenciement, ils ont acheté une crêperie. "On s'est échappé du raffinage et de l'industrie", raconte Jean-Louis Vouin. Pendant plusieurs mois, ils ont enchaîné les formations.

D'autres ont du faire des sacrifices. François Charrier a décidé de quitter sa région pour l'agglomération lyonnaise. La semaine, il habite seul. Il enchaîne les missions. Comme lui, beaucoup ont déménagé. Sur les 450 salariés de Pétroplus, 73 sont partis à la retraite, 147 ont retrouvé un CDI et 230 sont toujours à la recherche d'une solution enfin pérenne. 
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.