Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Manifestation des infirmières : "Quand il y a deux urgences, on est parfois obligé de choisir quel patient a le plus de chances de survie"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Infirmières : "Quand il y a deux urgences, on est parfois obligé de choisir quel patient a le plus de chances de survie"
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Aujourd'hui infirmière libérale, Perrine Canon a longtemps travaillé à l'hôpital dans des conditions déplorables. Elle témoigne du malaise.

Perrine Canon est infirmière. Avant d'exercer en libérale, elle était à l'hôpital. De cet épisode, elle garde un souvenir douloureux. "Il y a avait une infirmière pour 20 patients. Quand il y avait deux urgences en même temps, on était obligé parfois de choisir entre deux patients celui qui a le plus de chances de survie", raconte-t-elle.

Un local pour les soignants surmenés

Perrine Canon n'est pas la seule à souffrir des conditions de travail. Il y a deux mois, un médecin a mis en place un numéro d'urgence spécialement dédié aux soignants en détresse. Les infirmières sont les plus nombreuses à appeler. Au bout du fil, des psychologues sont là pour les écouter. Un local devrait bientôt ouvrir pour accueillir les soignants surmenés. Perrine Canon, elle, ne regrette par d'exercer en libérale même si ce n'est pas toujours simple : elle effectue de grosses journées pour un maigre salaire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.