Guadeloupe : la canne à sucre dépendante des subventions européennes

La culture de la canne à sucre en Guadeloupe est sous perfusion des aides européennes, qui permettent le maintien de milliers d'emplois.

FRANCE 3

Lundi 13 mai a marqué le début de la campagne des élections européennes, avec 34 listes lancées dans la bataille du 26 mai prochain. C'est l'occasion de se pencher sur les aides européennes, dont bénéficie par exemple la Guadeloupe. Les subventions de Bruxelles y sont essentielles pour la pérennité de milliers d'emplois dans la culture de canne à sucre, dont les champs dessinent le paysage de la Guadeloupe depuis quatre siècles. 

13 millions par an à la sucrerie

Aujourd'hui, les exploitations ne sont pas rentables. Trop de sucre est produit dans le monde, et le cours s'effondre avec 40% de baisse en deux ans. "Si on le fait encore c'est qu'il est rentable, mais avec tous les dispositifs qu'il y a autour", explique Franck Buffon, planteur de canne à sucre. Du transport à l'usine, les financements sont partout. La sucrerie reçoit 13 millions par an de subventions européennes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bananeraies ravagées par le passage de l\'ouragan Maria à Moravie, en Guadeloupe, le 22 septembre 2017.
Des bananeraies ravagées par le passage de l'ouragan Maria à Moravie, en Guadeloupe, le 22 septembre 2017. (HELENE VALENZUELA / AFP)