Emplois aidés : dans six cas sur 10, l'embauche aurait quand même eu lieu

Selon une étude du ministère du Travail, la majorité des patrons qui ont eu recours aux contrats aidés avait déjà l'intention d'embaucher.

FRANCE 2

Un rapport du ministère du Travail révèle que dans six cas sur 10, des embauches auraient eu lieu malgré la mise en place des contrats aidés par l'Etat. Dans le secteur privé, 58% des patrons déclarent même que sans ces contrats, ils auraient quand même recruté la même personne au même moment.

Seulement une aubaine financière ?

Ces emplois financés par l'Etat ont donc été une aubaine financière plus qu'une incitation à recruter. Rares conséquences positives du contrat : pour bénéficier du dispositif, 15% des patrons ont modifié le profil du salarié qu'ils cherchaient à embaucher. Cela a permis le recrutement de salariés plus jeunes et moins diplômés, mais aussi l'emploi de personne en CDI, plutôt qu'en CDD.

Dans le secteur public ou les associations, en revanche, ces emplois aidés ont largement favorisé le recrutement. 64% des embauches dites aidées ont été rendues possibles grâce à ces emplois. Sans eux, les postes n'auraient tout simplement jamais existé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le document de la Cour des Comptes intitulé \"Pôle emploi à l\'épreuve du chômage de masse\", dévoilé  mercredi 1er juillet 2015 par \"Le Parisien\", doit être rendu public \"dans les prochains jours\".
Le document de la Cour des Comptes intitulé "Pôle emploi à l'épreuve du chômage de masse", dévoilé  mercredi 1er juillet 2015 par "Le Parisien", doit être rendu public "dans les prochains jours". (PHILIPPE HUGUEN / AFP)