Emploi : Valentigney ville morte

Le maire de Valentigney, dans le Doubs, a lancé un appel à manifester contre le plan social que risque de connaître l'usine locale.

Peu de monde dans le centre-ville de Valentigney, dans le Doubs, sur cette place qui célèbre Émile Peugeot. C'est à cette famille locale et aux Japy, une autre famille d'industriels, que beaucoup ici doivent leur emploi. Alors quand l'usine locale est menacée, tout le monde suit la consigne du maire. Ce samedi 10 mars, les habitants sont devant l'usine, prêts à manifester. L'usine est une filiale du groupe Mk Automotive. Elle emploie 500 personnes, et depuis le mois dernier, elle est placée en redressement judiciaire.

Le tribunal de Grenoble va trancher

Deux repreneurs seraient intéressés. Le premier prévoit la suppression d'au moins 200 emplois. Jeudi 15 mars, ce sera au tribunal de Grenoble (Isère) de trancher. "Ce qui m'intéresse, c'est de faire comprendre au juge que l'emploi, le social, c'est ce qu'il y a d'important et surtout, c'est ce qui fait vivre une usine", explique Philippe Gautier, le maire de Valentigney. Tous attendent de savoir qui va reprendre l'usine et l'ampleur du plan social.

Le JT
Les autres sujets du JT
valentigney 
valentigney  (FRANCE 3)